Camille, Mumpreneur Power #43

> Qui êtes-vous?

Je m’appelle Camille, j’ai 32 ans, je suis mariée et j’ai une petite fille de 3 ans.

> Quel est le nom de votre entreprise ? Quelle est votre profession ?

Après mes études je me suis spécialisée en marketing et communication. J’ai travaillé dans ce domaine pendant 8 ans, principalement dans les parfums / cosmétiques à Paris. Au bout de quelques années l’envie de faire tout autre chose a commencé à se faire grandement sentir, et puis étant originaire de Grasse dans le sud-est de la France, mon mari et moi avions envie de quitter Paris pour nous installer au soleil, proches de nos familles. La vie parisienne peut être fort agréable quand on est célibataire ou juste deux, mais avec un enfant j’ai trouvé cela beaucoup moins marrant !
Me voilà donc de retour dans le sud avec ma petite puce de 10 mois à l’époque, pour notre plus grand bonheur ! J’ai eu la chance de quitter ma société dans de très bonnes conditions, j’ai donc pu prendre un peu le temps pour réfléchir précisément à ce que je voulais faire, tout en étant accompagnée par des professionnels. A la base je pensais repartir sur un nouveau poste salarié, j’ai donc refait mon CV, commencé à répertorier les entreprises qui me faisaient de l’œil, mais plus ça allait, plus je trainais des pieds. Je procrastinais et commençais à avoir le moral dans les chaussettes. C’est en rencontrant une future Mumpreneur (poke Caroline de @salopette.et.petit.col), qui était à l’époque en reconversion professionnelle comme moi, que j’ai réalisé que c’était maintenant ou jamais qu’il fallait que je me lance, et que bien évidemment c’était ça qui m’animait et que j’avais vraiment envie de faire !

J’ai tout de suite trouvé ce que je voulais faire : travailler dans la déco. C’est quelque chose qui m’a toujours passionnée, c’était donc une évidence. Au début j’ai pensé ouvrir une boutique, et puis la charge financière que cela représentait m’a un peu refroidie. Mais en vérité c’est principalement le fait de m’imaginer travailler les week-ends, certains jours fériés, en période de Noël… qui m’a fait réaliser qu’il était hors de question que je me prive du temps passé avec ma fille pour mon nouveau job. J’ai besoin de travailler, j’adore ça, je trouve que c’est indispensable pour mon équilibre, mais une chose est sûre, ma famille passera toujours avant tout !

Le compromis a été d’ouvrir une boutique en ligne, c’est ainsi qu’est né Un cactus en ville.
Un cactus en ville propose de jolies pièces déco pour apporter une petite touche de piquant à son intérieur ; des créations made in France personnalisables, mais aussi un service de coaching déco pour vous aider et vous conseiller dans vos projets d’aménagement.

C’est la solution parfaite, je ne regrette vraiment rien. Je peux gérer comme je le souhaite mon temps de travail, tout en consacrant tout le temps nécessaire à ma fille.

Etant encore une toute petite structure je travaille de chez moi. Cela a ses avantages et ses inconvénients : c’est d’un côté très pratique, on jouit d’une certaine liberté qui n’est pas négligeable ; parfois plus embêtant car il faut réussir à trouver des opportunités pour sortir et voir du monde sinon on tourne vite en rond. J’aurais beaucoup aimé faire du co-working 2 à 3 jours par semaine mais malheureusement les coûts sont assez élevés, et ce n’est pas une charge que je peux supporter pour le moment. J’ai toutefois l’avantage de travailler 1 à 2 jours par semaine avec mon mari qui fait régulièrement du home office, donc cela compense !

« Tu travailles de chez toi et tu donnes ta fille à garder ?! ».
C’est quelque chose que certaines personnes ne comprennent pas, mais avant de rentrer à l’école, ma fille était gardée par une nounou 5 jours par semaine.
En fait je ne vois pas comment j’aurais pu garder ma fille à la maison en espérant développer ma société ! C’est une vraie boule d’énergie, toujours à courir partout et en constante demande d’attention, comme peuvent l’être souvent les enfants uniques car ils n’ont personne avec qui jouer. Je n’aurais donc vraiment pas su comment concilier les deux ; chapeau à celles qui y arrivent ! Et il était hors de question que je la colle devant la télé pendant 2 heures pour avoir un peu de temps libre. Elle s’épanouit beaucoup plus dans un environnement extérieur, je trouve d’ailleurs cela bénéfique aussi bien pour elle que pour moi, il me semblait primordial que nous ayons chacune notre vie et notre environnement. Cela ne nous a jamais empêché de passer près de 5h par jour ensemble, je ne pense pas qu’elle ait manqué de quoi que ce soit ☺

> Quelle est votre journée type de maman, femme, et chef d’entreprise (le combo!) ?

Mon mari travaille à l’export, donc il est absent généralement 3 jours par semaine. Je suis donc régulièrement seule aux rennes de la famille et je pense avoir trouvé mon rythme !

Le matin nous sommes tous levés de bonne heure, ma fille n’étant (malheureusement) pas une grosse dormeuse ! Voyons le bon côté des choses, cela nous laisse le temps de nous préparer tranquillement, de jouer et de papoter avant de partir pour l’école.
Après l’avoir déposée, je rentre préparer les commandes de la veille, puis je les dépose à la Poste ou en point relais. Je retourne ensuite à mon « bureau » pour effectuer les diverses tâches de ma journée : compta, référencement, site Internet, réseaux sociaux, stock, etc.

Je déjeune rarement seule, cela me permet de couper un peu ma journée et de discuter avec un autre adulte, surtout les jours où mon mari est absent. Je trouve important de ne pas s’enfermer lorsque l’on travaille chez soi, ce qui peut parfois être le piège.

Puis à 17h30 je vais chercher ma fille : petite promenade, parc, courses ou jeux à la maison, on trouve toujours des activités à faire ensemble avant le bain et le dîner. Quand mon mari est là, c’est lui qui va la chercher, ce qui me laisse le temps de finir quelques mails ou parfois de prendre un peu de temps pour moi. A 20h30/21h mademoiselle est couchée, vient ensuite notre tour de dîner tous les deux. Il arrive régulièrement que je re travaille le soir car les journées ne font malheureusement pas plus de 24h, mais mon mari ayant également un job très prenant, nous travaillons côte à côte en amoureux.

La journée se termine souvent très tard, nous n’arrivons pas à nous coucher tôt, toujours plein de choses à faire ☺

> Etes-vous heureuse dans votre vie de Mumpreneur ?

Plus que jamais ! J’espère que cette aventure va me permettre de continuer le plus longtemps possible, mais OUI ! Je n’aurais pu imaginer meilleure vie, tout semble plus facile. Qu’on soit d’accord par contre, je parle de la gestion de la vie de famille, pas nécessairement de la vie de chef d’entreprise ! Car de ce côté-là c’est plutôt les montagnes russes, mais quand on travaille pour soi cela prend déjà une toute autre dimension.

Je trouve génial le fait de pouvoir faire ce qu’il me plait et quand cela me plait. Le mot qui me revient le plus est LIBERTÉ, comme pour beaucoup de Mumpreneurs je crois. Organiser mon temps comme je le souhaite, parfois mélanger rendez-vous pro et rendez-vous perso car on ne peut pas toujours faire autrement. Ne devoir de comptes à personne, voilà ce que j’aime. Je suis quelqu’un de très indépendant, ce mode de vie me correspond bien !

Le seul point négatif par rapport à ma vie d’avant est le stress. Il est véritablement tout autre quand « sa propre vie » est en jeu ; à vous réveiller parfois la nuit avec une boule au ventre de la taille d’une pastèque. Tout a une importance capitale, on se dit qu’on n’a pas le droit à l’erreur, on a la pression des choses bien faites, du chiffre, du bénéfice… choses qui nous passaient plus ou moins au-dessus avant. Je crois que c’est une chose dont l’entourage d’une façon générale ne tient pas vraiment compte et ça a parfois tendance à m’agacer. « T’as de la chance, si un jour de semaine tu veux faire la grasse mat’ tu peux ! » (dans tous les cas je ne connais plus les grasses mat’ depuis 3 ans, c’est évident ;)) ou encore « pourquoi tu ne prends pas 1 mois de vacances l’été ? ». Tout simplement parce que si je ne travaille pas, je ne fais pas de chiffre, et je ne suis pas payée à la fin du mois. Pour ça, le salariat avait du bon ; quand on est en vacances, on coupe tout on ne pense plus à rien, et quoi qu’il arrive on a toujours son salaire qui tombe à la fin du mois. Maintenant c’est différent, mais chaque situation a son lot d’avantages et d’inconvénients, c’est comme ça.

Ce qui est certain, c’est que rien au monde je ne reviendrais en arrière. Mon mari et moi sommes tous les deux issus de familles d’entrepreneurs qui ont construit de belles histoires, et je suis vraiment heureuse de pouvoir à mon tour inculquer ces valeurs à mes enfants.

> Comment faites vous pour trouver l’inspiration, faire un break ?

L’inspiration je la trouve au quotidien, dans les magazines de déco, sur les réseaux sociaux (j’avoue être un peu trop accroc aux réseaux sociaux, mais c’est une telle mine d’or d’inspirations !). Il faut se forcer à être curieux pour découvrir plein de nouvelles choses et évoluer avec les tendances, c’est tellement important quand on est chef d’entreprise ! Ce qui m’y pousse régulièrement c’est le blog que je tiens avec une amie qui est décoratrice d’intérieur (www.souslespaveslespalmiers.com). C’est un blog de déco que nous écrivons à quatre mains, sur lequel nous partageons nos inspirations, nos coups de cœur, les dernières tendances déco, des interviews de déco-addict comme nous… Il faut réussir à dégager du temps pour écrire nos articles car c’est beaucoup de travail, mais d’un autre côté cela vide l’esprit et permet de penser à autre chose.

Et pour faire un break, rien de mieux que de se promener dans notre belle région ! Nous avons l’immense chance de vivre sur la Côte d’Azur, donc chaque moment passé en dehors de la maison nous donne l’impression d’être en vacances et nous vide la tête. Il nous suffit d’aller nous promener au bord de la mer ; de pique-niquer sur la plage l’été, le week-end ou même la semaine en fin de journée ; de faire de belles balades dans l’Estérel, vraiment cela n’a pas de prix !

> Quel sont les conseils et astuces que vous donneriez à une future Mumpreneur ?

De croire en soi, de se donner les moyens d’y arriver, de ne rien lâcher même quand on a l’impression d’aller droit dans le mur.
Et surtout de bien s’entourer. Je pense que l’entourage proche a une influence immense sur notre façon de faire et de voir les choses, je ne serai jamais là où j’en suis aujourd’hui sans le soutien de ma famille et de mon mari plus particulièrement. On ne peut pas mener un tel combat seule, il faut d’une façon ou d’une autre se faire épauler.

D’ailleurs j’aime beaucoup échanger avec d’autres entrepreneurs comme moi. J’en ai plusieurs dans mon entourage et cela permet d’échanger sur ce qui va, ce qui ne va pas, on se donne des conseils, des idées, on décompresse, on essaie de dédramatiser la situation de l’autre. Ce n’est que du positif, cela permet d’avancer, de ne pas se sentir seule et surtout d’avoir un œil neuf sur une situation qui nous pose problème depuis des semaines. Hop, en quelques minutes c’est solutionné, car on ne voyait pas les choses sous cet angle-là.

CONTACT

Vous avez une question ? Une remarque sur l’un de nos produits ? Un projet de décoration ?
N’hésitez pas à nous en faire part, nous serons ravis de vous répondre.

www.uncactusenville.com

Service client

Notre service client est à votre écoute par téléphone du lundi au vendredi de 10h à 17h.

04 92 99 16 81
(appel non surtaxé)

Retrouvez Julie, la créatrice de Mumpreneur Power sur son shop :

Something to Say?

Your email address will not be published.