Pauline, Mumpreneur Power #23

> Qui êtes-vous?

Je m’appelle Pauline, je viens de fêter mes 30 ans, enfin il y a environ 9 mois !! 😉  Je suis mariée depuis plus de 5 ans avec mon Amoureux, celui sans qui la vie n’aurait pas le même goût. Nous avons deux petits boys, Timothée qui a 4 ans et César qui a 20 mois.

> Quel est le nom de votre entreprise ? Quelle est votre profession ?

Presque Parfait, c’est un peu mon premier bébé, je l’ai pensé pendant plusieurs années, pendant mes études d’Educ Jeunes Enfants, puis il est né petit à petit pendant la grossesse de mon ainé.

J’imagine, je dessine, je chine pour trouver les meilleurs matériaux, ce qui me correspondent, qui vous correspondent le mieux et je fabrique des bijoux personnalisés, sur mesure. Ils ne suivent pas la mode, mais plutôt mes envies, mais aussi en fonction des demandes spécifiques, de ce que les gens aiment et souhaitent, selon mes coups de coeur, qu’ils soient au niveau du matériaux, des coloris, des cordons, de la saison…

Depuis, toute petite, j’adore tout ce qui se rapporte au manuel, que ce soit la couture, le dessin, la peinture, la déco … Merci Maman pour ce que tu m’as transmis.

Dans un premier temps, je faisais pour moi, essentiellement des boucles d’oreilles, je voue clairement une passion pour ce genre de bijoux, une voire deux paires par tenue. J’accessoirise chaque jour, ma tenue. Puis, les demandes sont venues des copines, puis des copines de mes copines…je m’éclatais.

Puis, est arrivée la préparation de notre mariage, et là l’envie d’offrir un bijou spécial à mes témoins, quelquechose qui leur ressemble, je leur ai personnalisé un bracelet chacune.

Et quelques temps plus tard, Timothée est venu se niché au creux de moi, et c’est durant cette grossesse que j’ai éprouvé l’envie de graver, en 2013, de personnaliser une médaille, afin de l’avoir toujours avec soi.

Cet objet si symbolique, qui prend alors tout son sens. Les mois passent, je grave, propose des bijoux, j’offre des cadeaux de naissance à mes copines qui deviennent Maman.

Les mois passent et puis un échec vient chambouler,  » détruire » mon parcours professionnel, mon premier choix, je ne lâche pas pour autant, je mène les deux de front même si l’envie profonde de tout arrêter est là!

J’ai envie d’autres choses, puis 2016 arrive, un changement de vie radicale pour notre famille, la naissance de César, l’envie plus forte de profiter de mes enfants, de les voir grandir, pas envie de les laisser à quelqu’un alors que je travaille avec les enfants des autres.

Presque Parfait, toujours là en parallèle, ma bulle d’évasion, je m’éclate et kiffe ce que je fais.

2017, arrive et là une nouvelle négative, un gros ras le bol de la situation et l’envie de dire STOP, plus envie de se battre comme je le fais depuis 5 ans en vain et sans soutien !!

C’est donc à ce moment précis, que PRESQUE PARFAIT voit le jour, pour de vrai, de vrai !!! Ca y ‘est j’ai mon boite, mon entreprise à moi !! Merci à mon Amoureux qui se prend un peu pour mon manager parfois mais qui m’a poussé à me lancer, qui me conseille quand il peut, et surtout celui qui voit les nouveautés en avant première.

Pour le moment, je travaille à la maison, je me suis fait un atelier qui me va bien, même si je rêve d’agrandir l’espace. Je programme mes horaires en fonction de mes enfants, Timothée est scolarisé, c’est moi qui l’amène et le récupère, César est chez une ass mat, 2 jours par semaine, le reste il est avec moi. C’est un bébé très calme et indépendant, oui oui c,’est encore mon bébé ça fait seulement 1 semaine qu’il marche (rire),  il dort encore beaucoup, ce qui me laisse beaucoup de temps! Et je travaille beaucoup le soir.

> Quelle est votre journée type de maman, femme, et chef d’entreprise (le combo!) ?

La journée type commence vers  6h15 pour moi, je réveille les enfants vers 7h pour partir à 8h-8h10. Je pourrais me lever plus tard, mais j’adore, avoir un temps seule et calme pour me préparer, ce sont mes 45 min juste à moi et comme ça je suis 100% dispo quand je les réveille et je déteste courir donc on prend le temps.

Je lève les deux vers 7h, on déjeune tous les 3, mon mari part quasi à ce moment là. Je les prépare, puis 8h10 on file à l’école, là c’est souvent musique à fond dans la voiture, Timothée adore chanter donc c’est son moment dans lequel il entraine son frère. Un dernier bisou et hop je remonte en voiture pour accompagner César chez sa nounou. Généralement, après ces trajets je rentre vers 9h15, là c’est café ou thé, qq tâches à la maison et vers 10h c’est parti, j’enlève ma cape de Maman, et je met celle de créatrice, je scrute les mails, les commandes, et comme je suis la reine du post-it, j’en rempli un pour la journée.

Là, je fais souvent du non stop jusque 15h45, où je grignote et hop je file chercher Timothée pour 16h30, puis César pour 17h. Le retour en voiture, c’est le moment où chacun raconte sa journée, c’est souvent moi qui commence, Timothée adore savoir ce que j’ai pu faire, après c’est son tour et César participe dans son jargon, entrecoupé de quelques mots audibles 🙂

Quand on rentre, j’essaie d’être disponible à 100% pour eux, je m’efforce même de poser mon téléphone, ma résolution de 2018, et ceux qui me connaissent savent comment c’est dur pour moi. Il est donc en sonnerie au cas où, mais je limite tout le reste, enfin j’essaie parfois j’échoue !! lol

Ensemble, on joue, on prépare le repas du soir, on danse (souvent), on se déguise bref c’est leur moment, puis c’est la douche et le repas, il mange souvent que tous les deux car leur papa n’est pas rentré.

19h30 c’est l’heure des histoires, brossage de dents, un gros câlin chacun et hop au dodo, 19h50-20h Papa arrive pour le dernier câlin.

Vers 20h, on commence notre soirée à deux, on se prépare un petit plat ensemble et on dine tous les deux pour se raconter nos journées, se raconter les choses de grands et parfois, même souvent, pendant les périodes de gros rush, je bosse 1h ou 2h après. Nous sommes des couche-tard, tous les 2, du coup je n’ai pas le sentiment de ne pas avoir de soirées même si je me remet à bosser un peu.

Le mercredi, il est consacré à mes petits bouts, sauf pendant la sieste où j’avance un peu, et les journées où César est là, je m’adapte à son rythme, sachant qu’il dort encore souvent le matin et l’après-midi. Parfois, j’ai besoin de passer l’aprem avec une copine alors je le fais, donc finalement pas vraiment de journée type 😉

> Etes-vous heureuse dans votre vie de Mumpreneur ?

Oh ouiiii, je revis!!  C’est un réel épanouissement, c’est beaucoup de concession certes, notamment financière, au niveau familiale mais j’adore ce que je fais. Je suis encore toute petite, et j’espère développer d’avantage Presque Parfait mais pour le moment ça envoie de la paillettes.

Mon prochain gros projet est de développé un site internet, certains me poussent, surtout une (Célia si tu me lis) mais elle a raison faut que je le fasse !!

Mon mari étant très pris par son emploi, je suis ravie de pouvoir organiser mes journées en fonction de mes enfants, de leurs besoins et de les voir grandir et avancer à leur rythme, c’est eux qui m’imposent leur rythme et non, moi le mien.

> Comment faites vous pour trouver l’inspiration, faire un break ?

J’ai eu la chance d’échanger, de rencontrer certaines personnes qui sont un peu mon leitmotiv, celles qui vous boostent, celles qu’on admire et qui au final vous aide à grandir, ce qui est assez drôle c’est que ce ne sont pas forcément des personnes de mon entourage. D’ailleurs je me sens soutenue que par peu de personnes de mon entourage, par contre celles qui sont là sont géniales. On m’en parle peu, mais comme je suis encore petite pour beaucoup c’est considéré comme un loisir et non un travail, je pense !

il y a aussi mes clientes, celles qui me donnent l’envie d’aller plus loin, de continuer, de grandir. J’essaie de prendre les remarques de façon positive, d’où qu’elles viennent, je pense que la remise en question perpétuelle est indispensable.

C’est important de s’entourer des bonnes personnes, celles qui nous veulent du bien.

Pour faire un break, ce n’est pas dur, c’est quand je veux, quand j’en ai besoin vu que je ère mon planning. Et puis, ce qui peut paraitre paradoxale, c’est que j’ai beaucoup de mal avec la solitude, quoique dans mon atelier, je suis bien, mais du coup je ne suis pas contre, un café papotage avec une copine, un coup de téléphone avec ma soeur, quelques textos avec ma copine du fin fond de la seine et marne,Constance si tu me lis !!! ahaha

Et j’essaie le week-end, parfois ce n’est pas possible, de faire « pause » et prendre du temps à 4, même à deux, souvent d’ailleurs le vednredi soir, on se fait une soirée à deuc à refaire le monde et j’adore ce moment. C’est vraiment nécessaire à mon bien être et à celui de notre famille, d’autant plus avec un mari peu présent la semaine.

> Quel sont les conseils et astuces que vous donneriez à une future Mumpreneur ?

Mes conseils, je dirai que si on a un rêve, il ne faut pas avoir peur d’oser le réaliser, car quand bien même on échoue, au moins, on n’aura aucun regret, pas celui de ne pas avoir tenter.

C’est marrant, car quand j’avais 16 ans, je passais mon temps à noter des citations dans agendas, sur mes cours ( j’éviterai de faire lire ça à mes enfants dans quelques années! ) et celles qui revenaient souvent et d’ailleurs que je garde en mémoire c’est:  » Le rêve est la plus belle des réalités  » et  » Ne rêve pas ta vie mais vis tes rêves! » et finalement ces deux phrases, celles que je traine depuis des années, prennent enfin sens.

Après, je dirai qu’il est important de trouver un équilibre, car certes il y a des avantages, mais lorsque l’on travaille en tant qu’entrepreneur notamment à la maison, on ne s’arrête jamais vraiment donc on peut vite oublier sa cape de Femme et celle de Maman.

Une chose à retenir, OSER !

IG : @_presque_parfait_

FB : https://m.facebook.com/Presque-Parfait-1492845847630350/

Mail : p.presqueparfait@gmail.com

06.18.68.32.49

Retrouvez Julie, la créatrice de Mumpreneur Power sur son shop :

Something to Say?

Your email address will not be published.