Pauline, Mumpreneur Power #55

> Qui êtes-vous?

Je m’appelle Pauline CHANTRE, j’ai 30ans , en couple depuis plus de 11ans et mariée depuis 2014. Je suis Maman d’une petite Lou de bientôt 3ans.

> Quel est le nom de votre entreprise ? Quelle est votre profession ?

J’ai nommé mon agence ATELIERLOUVE, je suis en micro-entreprise depuis mars 2016 et je me suis spécialisée dans l’agencement de commerce. Après des études dans la construction et l’architecture j’aicommencé à travailler dans une agence d’architecte. Puis j’ai occupé le poste de conductrice de travaux pendant 2ans et je suis revenue par passion et opportunité dans l’architecture et l’agencement.

Aujourd’hui je m’occupe de proposer des agencements intérieurs principalement pour des commerces (petites et grandes enseignesrestaurants, cabinets médicaux, petits commerces, etc…) . Je crée tous les plans nécessaires pour gérer ensuite les démarches administratives avec les services urbanismes. Je travaille en partenariat avec des entreprises générales qui prennent en main les travaux par la suite.

J’ai décidé de me mettre à mon compte alors que j’étais enceinte de ma fille. Je travaillais en CDI en tant que dessinatrice-projeteur depuis plusieurs années et je n’imaginais pas ma vie de Maman dans cette société avec ce rythme de vie, ces horaires. J’ai obtenu une rupture conventionnelle avant le début de mon congé maternité et j’ai eu la chance que ma demande soit comprise et acceptée par mon employeur. L’idée de créer ma société me trottait dans la tête depuis toujours mais je ne savais pas à ce moment là que cette rupture allait être le début de cette superbe aventure.

C’est un week-end, alors que mon beau-frère (lui-même entrepreneur à l’époque) venait nous rendre visite avec sa petite famille que cette idée est vraiment devenue concrète.  Il a compris que je n’étais pas heureuse dans mon travail et il m’a fait me poser les bonnes questions sur ce que j’avais vraiment envie de faire et ne pas faire. Et c’est comme cela que tout a commencé puisque deux jours après je demandais un rendez-vous avec mon directeur pour quitter la société.

Je me suis rapidement inscrite à une formation de création d’entreprise, puis deux, puis trois. J’ai profité de la fin de ma grossesse pour réfléchir à cet avenir professionnel et lorsque ma fille a eu 3mois, j’ai créé mon entreprise. 

Avec le recule je me rends compte que tout est allé très vite pour moi car mon premier contrat a été signé le mois de ma création pour l’agencement d’un snack sain. Et puis ce premier client parlé de mon travail à ses relations, puis j’ai signé d’autres contrats et ça continue aujourd’hui. Mes anciens collègues sont également revenus vers moi pour des petites missions et aujourd’hui je travaille principalement avec eux.Je m’occupe depuis 1an exclusivement de commerce, seule ou avec des entreprises générales.

La première année après la création de mon agence a été un peu compliquée car je n’avais pas encore de place pour faire garder ma fille. Donc je travaillais avec mon bébé à la maison et je faisais tout pour que cela ne se remarque pas de l’extérieur. Ma fille était contre moi dans le porte bébé ou à côté, mon téléphone été coincé entre mon épaule et ma joue et j’avançais mon travail sur l’ordinateur. Je passais les appels téléphoniques quand elle dormait, je m’arrangeais avec mon mari, ma famille pourtant à 300km de chez nous pour me rendre aux rendez-vous. Je travaillais aussi beaucoup les soirs au début et même la nuit pour terminer les projets. 

Aujourd’hui presque 3ans après, mon bureau est toujours chez moi mais sans enfant. Je me suis créée un bureau dans lequel je me sens bien, ma fille est à l’école et j’arrange mes horaires pour être disponible pour elle et pour mon travail.

> Quelle est votre journée type de maman, femme, et chef d’entreprise (le combo!) ?

Les semaines changent beaucoup en fonction de mes projets en cours, des chantiers, des réunions, de ma charge de travailetc… mais cela me convient car les journées sont toujours différentes et je suis loin de m’ennuyer, c’est aussi ce qui me plait.

Mais si je travaille plutôt au bureau, les journées ressemblent à ça :

Le matin, je me lève un peu avant ma fille, je me prépare au maximum avant de déjeuner tous les trois, j’aide ma fille à se préparer et je la dépose à l’école à vélo.

De retour, je range tout ce qui traine, puis je m’installe sur mon bureau. Généralement je rappelle tous les appels manqués car forcément quand on commence sa journée en même temps que les horaires d’école ça fait tard... Je réponds à mes mails, j’avance mes projets, je lance une machine à laver et il est déjà l’heure d’aller récupérer ma fille (toujours à vélo). Si j’ai un chantier en cours ou des réunions prévues, j’inscris ma fille à la cantine.

Je mange avec elle à la maison, elle me raconte ses histoires de cours de récré, puis elle joue seule avant le retour à l’école car je me remets immédiatement au travail après le repas. sans oublier d’étendre ma lessive, de nettoyer un peu, d’avancer les papiers administratifs et une fois par semaine de commander les courses au drive… C’est aussi le piège de travailler depuis chez soit mais cela me convient car j’ai besoin que tout soit en ordre autour de moi pour me concentrer sur mon travail. 

Je travaille jusqu’à 17h00 et je retourne la chercher. Je m’occupe d’elle jusqu’à l’arrivée de mon mari (jeux, bain, préparation du repas). Très souvent je reçois encore des appels du travail dans cette tranche horaire car beaucoup de personnes travaillent encore, alors je réponds quand même et je traite lorsque ma fille est couchée si c’est urgent ou le lendemain matin.

On mange en famille vers 19h30, si mon mari n’est pas encore rentré je mange avec elle et je me lance dans la première tentative de coucher vers 20h00.

Entre brossage de dent, pipi, histoire, câlin, re-pipi, où est doudou, il manque la lumière et j’en passe. Je peux envisager soit de me poser vers 21h30/22h00, me doucher, etc… Soit de travailler encore un peu si c’est nécessaire. Avec le temps, l’expérience aussi surement, je travaille de moins en moins le soir après le coucher de ma fille alors qu’au début c’était systématique. Je le fais vraiment si je n’ai pas le choix ou si j’ai besoin de me vider la tête.

> Etes-vous heureuse dans votre vie de Mumpreneur ?

Je ne regrette absolument pas d’avoir choisi de travailler à mon compte à la naissance de ma fille. Je travaille beaucoup mais j’ai la chance de pouvoir aussi profiter de ma fille et surtout d’être souple dans les horaires et de gérer tous les à côté sans stress (même si être à son compte c’est toujours du stress mais c’est différent). Je suis une personne qui aime bien faire les choses, être à l’heure, assez maniaque et je ne me sentais pas gérer tout cela en respectant des horaires de bureau strictes, des réunions qui débordent sur la sortie d’école et le reste.

Ce que je n’ai pas dit c’est que mon mari occupe un poste très prenant, il est aussi passionné par son travail et ses horaires ne lui permettent pas de s’occuper de notre fille et du reste la semaine. Donc si nous étions tous les deux salariés en bureau d’étude, notre fille passerait son temps à la garderie, l’école, la garderie et la nounou… Je sais que beaucoup n’ont pas le choix et sont contraints de faire comme cela, mais j’avais envie autant que possible de profiter d’elle autant et tant pis si les fins de mois sont limites et si nous ne mettons pas d’argent de côté. 

Je ne sais pas si je resterai à mon compte encore longtemps même si j’en ai très envie. Im’arrive d’envisager la vie de salarié uniquement pour des raisons financières. Car oui, je suis heureuse en Mumpreneur, mon mari aussi et notre fille est contente d’être avec Maman les mercredis (parce que oui,je ne l’ai pas dit mais je continue le mumpreneur le mercredi toute la journée aussi).

> Comment faites vous pour trouver l’inspiration, faire un break ?

Mon métier est technique mais aussi créatif. Et il y a des jours où ma créativité n’est pas là et dans ce cas me mettre au travail est difficile. Mais depuis bien un an, j’ai trouvé une source de motivation qui marche à tous les coups, c’est l’écoute de Podcast en travaillant et notamment des podcasts de femme entrepreneur ou d’histoire sur la maternité. Je me retrouve souvent dans ces récits et les podcasts comme celui de GENERATIONXX me redonne une patate de folie après l’écoute (je vous les conseille d’ailleurs ;) )

> Quel sont les conseils et astuces que vous donneriez à une future Mumpreneur ?

Il est important de croire en son projet professionnel et de bien s’entourer. Je ne suis pas sûr que mon entreprise serait toujours là aujourd’hui si mon mari ne m’avait pas soutenu, tout comme mon entourage professionnel. Il faut croire en soi, prendre le temps de peser les pour et les contre et de s’écouter un peu… La vie est courte, il serait dommage de toujours remettre ses envies à plus tard.

Atelier louve

Agencement intérieur Montpellier

contact@atelierlouve.com

https://paulinechantre.com/

Retrouvez Julie, la créatrice de Mumpreneur Power sur son shop :

Something to Say?

Your email address will not be published.